L'un des 7 nouveaux péchés capitaux - La lâcheté, criante de vérité.

11 Novembre 2016 , Rédigé par Trashidy Publié dans #Personnalités difficiles

Troisième péché capital : la lâcheté.

Parce qu’aucune vertu n’est possible sans courage, ni aucun bien.

Parce que la lâcheté est une forme d’égoïsme, face au danger.

Enfin, parce que la cruauté reste l’exception : la plupart des mauvaises actions, même parmi les plus abominables, s’expliquent par la peur de souffrir davantage que par le désir de faire souffrir autrui. Combien de gardiens, à Auschwitz, auraient préféré rester tranquillement chez eux, plutôt que de faire ce travail atroce ? Mais ils n’avaient pas le courage de déserter, ni de désobéir, ni de se révolter… Aussi firent-ils le mal lâchement, consciencieusement, efficacement. Cela ne les excuse pas. Aucun péché n’est une excuse.

Mais cela explique qu’ils aient été si nombreux. Les vrais salauds sont rares. La plupart ne sont que des lâches et des égoïstes, qui n’ont pas su résister, dans telle ou telle situation particulière, à la pente de l’espèce ou de l’époque.

Banalité du mal, disait Hannah Arendt : la cruauté est l’exception ; l’égoïsme et la lâcheté, la règle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article